Promotion 2018-2019

TÉMOIGNAGES

 

 

  • Emma BESSETTES

Après une préparation littéraire (hypokhâgne et khâgne) et une formation universitaire en philosophie (L2) et anthropologie-ethnologie (L2-L3), j’ai souhaité intégrer le master COMIN pour acquérir des compétences générales en communication. La formation m’apporte une base théorique et des connaissances pratiques grâce aux cours dispensés par des professionnels.

Par la suite j’envisage de travailler dans la communication environnementale, culturelle ou RSE.

 

 

 

 

 

  • Solenn BUREL

Après avoir obtenu un DUT TC à l’IUT de Vannes (2014-2016), une L3 AES à l’université de Rennes 2 (2016-2017) et suite à un service civique dans la communication (2017-2018), j’ai voulu reprendre mes études dans ce domaine pour pouvoir y trouver un métier.

Le master m’apporte les bases théoriques après la pratique que j’ai pu avoir en 2017-2018. J’apprécie de pouvoir approfondir mes connaissances en communication et de travailler en équipe pour partager nos connaissances.

Par la suite, j’aimerais travailler en tant que chargée de communication ou dans le domaine du digital notamment dans une association ou une PME.

 

 

 

  • Benoit CLÉMENCEAU

A l’ère du tout numérique, de l’omniprésence des réseaux sociaux, la maîtrise de la communication m’apparaît comme étant primordiale. C’est ce travail d’analyse d’une multitude d’écosystèmes qui m’attire dans le champ des sciences de l’information et de la communication. Raison pour laquelle je me suis orienté sur cette voie.

La licence Information et Communication m’a permis de développer et d’affiner un regard critique à travers différentes approches. Le master COMIN est aujourd’hui plus à même de me préparer au pilotage de projets, ainsi qu’à l’encadrement des formes organisationnelles à l’ère du numérique. La présence de professionnels, et non plus uniquement d’enseignants-chercheurs, me permet d’approfondir mes compétences en gestion de projets.

Par le biais de l’alternance du Master 2, j’aimerais enrichir mes compétences dans la gestion de projet liées au développement et à la promotion d’un produit dans le secteur de la moto. 

 

 

 

  • Pénélope COCHENNEC

Après une année de Mise À Niveau en Arts Appliqués – Prépa Arts Design (IMAD – Caen), j’ai obtenu un BTS Communication & Industries Graphiques – Option : Production documents graphiques (Lycée Coëtlogon – Rennes) et une licence Information et Communication (université Rennes 2).

Je me suis ensuite tournée vers le master COMIN car il me permettait d’avoir une vision moins sectorisée sur un seul et même domaine. Cette formation m’a également été conseillée par des professionnels de la communication. Le master m’apporte une nouvelle manière de travailler, puisque la plupart des rendus sont des dossiers collectifs. Dès lors, il faut  savoir gérer son temps et son organisation.

J’apprécie les interventions venant des professionnels, nous parlant de cas concrets au sein de la vie quotidienne, de la vie de l’entreprise. Les cours qu’ils nous apportent complètent les apports théoriques de nos enseignants-chercheurs. Je n’ai pas choisi de combiner cette première année de master avec un travail, un stage ou encore une alternance. Ce choix est lié à la charge de travail nécessaire à fournir, préférant me consacrer exclusivement aux cours de ce master.

Par la suite j’aimerais me tourner vers un milieu qui ne soit pas chronophage dans le sens où il ne m’oblige pas à continuer de travailler à mon domicile. Pourquoi pas travailler dans une agence de communication qui sort son épingle du jeu, en proposant de nouvelles idées. 

 

 

  • Éloise GAUTHIER

Après une L1 en LEA et LLCE et l’obtention d’un licence Information et Communication à Rennes 2, j’ai souhaité intégrer le master COMIN pour la dimension professionnelle plus développée qu’en master EPRIC. En effet j’avais postulé aux trois masters communication et je n’ai été prise qu’en EPRIC et COMIN, donc j’ai choisi le master COMIN.

Ce que j’apprécie dans cette formation c’est qu’elle offre la possibilité d’effectuer un stage ou une alternance. D’ailleurs actuellement je suis en alternance à Sciences Po Rennes en tant que chargée de communication pour l’école et pour la Chaire “Territoires et mutations de l’action publique”.

Par la suite je souhaiterais exercer en tant que que chargée de communication externe/partenariat/événementiel/CM.

 

 

 

  • Claire GUERNALEC-PENBLANC

Après avoir obtenu un BTS communication à Ploemeur (56) et une L3 en Information et Communication à Rennes 2, j’ai décidé de poursuivre en master COMIN car cette formation semblait correspondre à mes aptitudes personnelles et à mes désirs d’évolution professionnelle. Les enseignements m’apportent des connaissances sur les pratiques et métiers de la communication et me permettent d’acquérir des compétences fondamentales comme apprendre à piloter un projet numérique ou accompagner les évolutions entraînées par la mutation numérique.

A l’issue de la formation je souhaiterais exercer en tant que chargée de communication ou responsable de communication dans une organisation.

 

 

 

 

  • Elvina HILBERT

Suite à une 1ère année en Licence Langues Étrangères Appliquées, j’ai intégré la Licence Information et communication de Rennes 2 en 2015. La Licence obtenue, souhaitant travailler dans le domaine de la communication externe, le master COMIN était pour moi le plus pertinent.

La plupart des travaux en master sont des dossiers collectifs ou individuels. Cela permet d’acquérir une nouvelle vision du travail, il faut savoir gérer son temps, son organisation, ainsi que gérer le travail en équipe, être patient, à l’écoute, savoir prendre des décisions. De plus l’enseignement est intéressant et m’a permis d’apprendre de nouvelles choses. Pour le moment j’aimerais travailler dans le domaine de la communication externe.

 

 

 

  • Tanaïs LANGER

Ayant obtenu en 2018 une Licence Information et Communication à l’Université de Rennes 2, où j’ai beaucoup apprécié l’enseignement et les cours qui étaient donnés, j’ai souhaité intégrer le master COMIN. En effet j’aimerais me spécialiser dans le domaine de l’innovation numérique. Le master COMIN me permet de rencontrer et de travailler avec des professionnels de la communication et de me familiariser avec des cas pratiques et la réalité du monde professionnel. En effet, beaucoup de travaux nous permettent de nous mettre à la place d’une agence ou d’un métier de la communication. En plus de cela, nous continuons d’avoir des enseignements qui encouragent notre réflexion critique.

Au cours de la première année de master, j’ai été tuteur à l’université et j’ai donné des cours de méthodologie documentaire et professionnelle aux L1 et L2 info-com. Cela m’a permis de prendre de l’aisance quand je m’exprime devant un groupe de personnes. L’année prochaine, je prévois de réaliser un service civique idéalement dans le milieu sportif afin de gérer la communication, les événements, les choix budgétaires, etc… Par la suite, j’aimerais m’orienter vers le métier de conseiller en communication.

 

 

 

  • Gwenaël LAURENT

Après 3 années en licence de droit (université Rennes 1 – 2015), j’ai intégré le cursus Infocom en licence 1 à l’université de Rennes 2. Après avoir obtenu la licence Information et Communication en 2018 et effectué un stage à la Cour d’Orgères (entreprise de confiserie) dans le service de communication (2018), j’ai choisi le master COMIN car il me donne des compétences et des connaissances théoriques qui m’apportent un regard neuf sur la profession de communicant.

Actuellement je suis en Service Civique au Rec rugby Rennes et je suis chargé de la communication du club.

Par la suite j’aimerais trouver une alternance qui me permette de me former davantage notamment sur les pratiques techniques de la communication. J’aime la communication et la façon dont elle relie les gens. Je voudrais travailler dans le service communication d’une entreprise.

 

 

 

  • Audrey MAINGON

Après avoir obtenu une licence Information et Communication à Rennes 2, j’ai décidé de poursuivre en master COMIN car je connaissais quelqu’un dans cette filière et je trouvais les cours intéressants. Les cours dispensés cette année sont plus concrets que ceux de la licence qui sont un tout petit peu plus théoriques et l’ambiance dans la classe est vraiment très bonne.

En juin prochain j’effectuerai un stage dans le département de communication à l’usine PSA de Chartres-de-Bretagne.

A l’issue de la formation j’aimerais travailler à l’étranger, en mission V.I.E (Volontariat International en Entreprise). Je ne sais pas encore si je vais rester en Europe, car je souhaiterais découvrir d’autres pays ou continents.

 

 

 

  • Léna ROGER

J’ai effectué une Licence en Information & Communication pendant 3 années à Villejean. J’ai ensuite rejoint, le Master Communication des organisations et innovation numérique dans ce même établissement. Je suis curieuse au sujet des nouvelles technologies et des révolutions du numérique.

Cette année, je mets en pratique mon côté créatif et rédactionnel à travers les travaux qui nous sont donnés et dans les recherches que j’effectue. J’aime beaucoup l’idée d’un projet de communication où il s’agit d’une réelle mise en situation d’un projet et de toutes les modalités qui l’entourent à travers par
exemple, un planning stratégique ou une analyse de l’environnement. On se rend vite compte que tous les aspects pouvant affecter un potentiel projet. J’aime également le fait de travailler à plusieurs, où il est possible de s’échanger et de partager des connaissances.

J’aimerais me diriger vers un domaine où je pourrais exploiter mes qualités rédactionnelles, créatives, organisationnelles et méthodiques dans un univers numérique et pourquoi pas publicitaire. Je n’ai pas de métier spécifique en tête, mais Chargée de Communication ou Community Manager sont des métiers qui pourraient me correspondre à travers les activités qu’ils peuvent proposer.

 

 

 

  • Yannick SOHIER

Après 20 ans de collaboration avec TF1 et France Télévisions en tant que journaliste reporteur d’images et réalisateur, je désire me reconvertir dans le domaine de la communication.

J’ai donc intégré le master COMIN pour mieux saisir les enjeux et pratiques du numérique et acquérir de nouvelles compétences professionnelles (communication numérique et management de projet). Les nombreuses interventions de professionnels de la communication permettent d’aborder des cas pratiques tandis que les cours magistraux apportent un cadre théorique.

Bénéficiant d’une expérience en tant que prestataire de services – fourniture de supports audiovisuels – pour des entreprises privées et des établissements publics, je souhaiterais travailler à la réalisation de contenus dans le cadre d’une stratégie multicanale, en agence ou au sein d’un service communication.

 

 

  • Louise THOMAS

Après avoir effectué trois stages d’un mois chacun (deux en collectivités territoriales : service communication, et un en coopérative agricole : service communication) en 2017, j’ai obtenu une licence Information et Communication à l’UCOBS d’Arradon en 2018 (semestre 5 en échange à l’University Of Central Arkansas). Cette année, j’ai intégré le master 1 COMIN à l’université de Rennes 2 parce que cette formation me semblait complète, proposant à la fois du pratique et du théorique, et que la ville de Rennes était un choix évident pour moi.

J’aime beaucoup les cours qui sont dispensés par les différents intervenants. Le fait que le master propose du contenu plus théorique ainsi que des dossiers de méthodologie me pousse à développer un sens de la rigueur et de l’organisation.

Par la suite, je souhaite acquérir plus de compétences sur le terrain. Travailler au sein d’une agence spécialisée me semble être un bon moyen pour continuer à me former et à me créer un réseau.